ACTUALITÉS

Ville de Bruxelles
“Oui, le centre-ville est accessible quel que soit le mode de transport”
Le mercredi 30 septembre 2020

Fabian Maingain, Échevin des Affaires économiques, de l’Emploi, de la Smart City et de la Simplification administrative de la Ville de Bruxelles, est à l’initiative d’une campagne de communication visant à rappeler que le centre de Bruxelles reste facilement accessible quel que soit le mode de transport.

Contrer la barrière psychologique

Pour l’échevin à la Ville de Bruxelles, l’objectif est de démontrer que « le centre-ville reste accessible, de contrer la barrière psychologique – plus que physique – qui existe depuis la mise en piétonnier de certains axes. Depuis, chaque décision ou initiative visant à développer la multimodalité – qui est notre vision de la ville – fait débat et est souvent vue comme une agression envers l’automobiliste. Or, le centre-ville reste accessible à tout le monde, quel que soit le moyen de transport. Dans cette campagne, nous avons repris tous les moyens de transport (voiture, moto, vélo, transports en commun, déplacements à pied, etc.) et avons démontré que d’où que vous veniez, du Brabant wallon, du Brabant flamand, du nord ou du sud de Bruxelles, le cœur de ville reste accessible. Ça n’est pas parce qu’il a été réaménagé et que nous essayons d’offrir un espace de vie, de commerce, de loisirs et de tourisme qualitatif que nous menons une politique de blocage de Bruxelles. 

Aujourd’hui, l’accessibilité de Bruxelles est problématique aux heures de pointe, avec cette éternelle question de l’accueil des navetteurs, mais les magasins de la Toison d’Or ou du centre-ville ouvrent à 10-11 heures, heures auxquelles il n’y a pas de problème de mobilité. »

Dans la même rubrique
Comment recevoir la prime de 2.000 € pour les bars et les cafés ?
Ville de Bruxelles/Covid-19 Comment recevoir la prime de 2.000 € pour les bars et les cafés ?
“Avec plus de 600 bars et cafés sur notre territoire, nous devons aider ce secteur avec une prime de 2.000 €”
Ville de Bruxelles “Avec plus de 600 bars et cafés sur notre territoire, nous devons aider ce secteur avec une prime de 2.000 €”
DéFI demande une phase test complémentaire et de nouveaux critères d’évaluation transparents
Bois de la Cambre DéFI demande une phase test complémentaire et de nouveaux critères d’évaluation transparents
« Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui »
déclaration gouvernementale "Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui"
Opération récolte de croquettes
bien-être animal Opération récolte de croquettes
Bois de la Cambre : DéFI salue la mise en place d’une phase test de deux mois
Bois de la Cambre : DéFI salue la mise en place d’une phase test de deux mois