ACTUALITÉS

Coronavirus
Fabian Maingain appelle le Gouvernement bruxellois à n’oublier aucun commerçant dans les mesures de soutien
Le vendredi 20 mars 2020

L’échevin des affaires économiques à la Ville de Bruxelles s’inquiète notamment du sort des ambulants qui se retrouvent privés d’activité suite à la fermeture des marchés et des petits magasins d’alimentation qui sont restés ouverts afin de maintenir l’approvisionnement alimentaire des bruxellois. Ceux-ci seraient exclus du système d’octroi de la prime régionale.

Dans la configuration actuelle des choses et considérant les énormes difficultés que rencontrent les acteurs économiques, l’édile prend acte des mesures annoncées par le gouvernement bruxellois pour soutenir les commerçants obligés de fermer. Néanmoins l’échevin aimerait des clarifications, voir des améliorations dans le dispositif régional de soutien, en particulier pour les petits commerces d’alimentation et les maraîchers.

Depuis le début de la crise, les pouvoirs publics ont prôné pour que les commerces locaux continuent leurs activités. Mais pour beaucoup d’entre eux celles-ci sont résiduelles et leur chiffre d’affaires est catastrophiquement bas. Les exclure des aides des primes régionales serait incompréhensible et ne pourra que les inciter à fermer boutique, explique Fabian Maingain.

Pendant ce temps la Wallonie, qui offre déjà une prime de base supérieure (5000€), prévoit assez logiquement une prime de 2500€ pour les commerces qui maintiennent une activité.

Par ailleurs, l’échevin espère que les mesures annoncées par voie de presse pourront être clarifiées prochainement notamment pour les maraîchers qui à l’heure actuelle semblent ne pas être inclus dans le dispositif (aucune précision sur le code NACE 47, dont les marchés font partie).

L’échevin appelle aussi le Gouvernement bruxellois à suspendre les délais administratifs, délais de rigueur et de recours fixés dans l’ensemble de la législation et la réglementation régionale notamment dans le cadre des procédures d’agréments des hôtels.

Un soutien communal coordonné entre les 19 communes

Fabian Maingain, soutien également la demande des partenaires sociaux et du secteur économique de disposer d’un plan communal de soutien coordonné sur l’ensemble de la région.
Nous recevons des tas d’appels des commerçants qui nous demandent des informations claires sur ce qui est permis mais aussi concernant les aides qu’ils peuvent espérer recevoir. C’est pourquoi à la Ville nous préparons une série de mesures , par exemple l’exonération de certaines taxes et/ou de redevances ou encore intervention sur les loyers quand le pouvoir public est propriétaire, mais je suis convaincu que ces mesures doivent être coordonnées entre communes pour éviter la cacophonie, précise l’échevin.

Dans la même rubrique
“Oui, le centre-ville est accessible quel que soit le mode de transport”
Ville de Bruxelles “Oui, le centre-ville est accessible quel que soit le mode de transport”
Opération récolte de croquettes
bien-être animal Opération récolte de croquettes
Bois de la Cambre : DéFI salue la mise en place d’une phase test de deux mois
Bois de la Cambre : DéFI salue la mise en place d’une phase test de deux mois
« Bruxelles est incontournable ! »
Interview de rentrée "Bruxelles est incontournable !"
Avec Antoinette Spaak, DéFI et la Belgique perdent une grande dame de la politique
disparition Avec Antoinette Spaak, DéFI et la Belgique perdent une grande dame de la politique
Appel à candidatures pour l’action “Forain en Ville” afin de les soutenir suite à l’annulation de la Foire du Midi
Ville de Bruxelles Appel à candidatures pour l’action “Forain en Ville” afin de les soutenir suite à l’annulation de la Foire du Midi