ACTUALITÉS

Échos du Conseil communal du 11 septembre 2017 !
Le vendredi 15 septembre 2017

Ce lundi 11 septembre 2017 s’est tenu le Conseil communal de rentrée de la Ville de Bruxelles durant lequel notre chef de groupe et conseiller communal, Fabian Maingain, n’a pas manqué d’intervenir!.
Ce premier Conseil communal après les vacances d’été fut exceptionnellement chargé voyant ainsi plusieurs questions notamment sur le stade et le piétonnier être reportées au prochain conseil du 25 septembre prochain.

Vous trouverez-ci-dessous, un petit résumé des questions et des interpellations qu’il a posées à cette occasion.

 

1. Une nouvelle équipe mais une continuité dans la gestion des affaires !

Ce Conseil communal fut marqué par les changements au sein de la majorité PS-MR de la Ville.

Nomination du nouveau Bourgmestre, d’un nouvel échevin, démission d’une échevine, nomination d’une nouvelle conseillère communale et élection d’un Président et Vice-Président du Conseil communal, les remous et conséquences des affaires qui ont ébranlé la majorité avant l’été ont occupé une grande partie du travail du Conseil communal de ce lundi.

DéFI salue la décision d’installer un Président du Conseil communal et espère que cela permettra d’améliorer le climat des débats et le respect du dialogue entre majorité et opposition.

Toutefois, notre chef de groupe s’est étonné que l’intronisation du 3ème Bourgmestre de cette législature n’ait pas été accompagnée d’une déclaration de politique générale. L’absence d’exposés d’une nouvelle ligne politique, comme ce fut le cas lors du remplacement de Monsieur Thielemans à l’époque, fait craindre à DéFI que ce Collège bien que remanié dans son casting ne modifie en rien sa gestion et s’inscrive dans la continuité du travail d’Yvan Mayeur.

Pour Fabian Maingain, il y a pourtant un besoin urgent d’installer une nouvelle dynamique dans la gestion de la Ville de Bruxelles.
Si la réforme de la gouvernance présentée avant l’été fut un premier pas sur le long chemin de la pénitence pour cette majorité, il y a encore énormément de chemin à parcourir pour enfin avoir une gestion publique exemplaire à la Ville de Bruxelles.
Notre conseiller amarante a également souligné l’urgente nécessité de renouer le dialogue avec les citoyens et d’enfin quitter la culture de l’imposition de la décision politique qui est la marque de fabrique de cette majorité afin d’évoluer avec un mâle de co-construction du projet de Ville en favorisant la participation citoyenne.

 

2. Intercommunale VIVAQUA, une fusion certes mais quid de la Gouvernance ?

L’ordre du jour du Conseil communal prévoyait également le vote du mandat des représentants de la Ville de Bruxelles et de la majorité PS-MR sur le projet de fusion des intercommunales VIVAQUA et Hydrobru. Ce projet de rationalisation du secteur est soutenu dans son objectif par DéFI.

Toutefois, Fabian Maingain a demandé qu’à l’occasion de cette restructuration soit également abordée la question de la gouvernance au sein de l’Intercommunale. Au regard de la composition du Conseil d’Administration principalement libérale et socialiste, et de l’annonce de la nomination de l’échevine PS Fouzia Hariche (en remplacement de Monsieur Mayeur démissionnaire), notre chef de groupe a demandé que le mandat pour la prochaine AG soit amendé afin de mandater les représentants de la Ville afin qu’ils accélèrent l’implantation des réformes de gouvernance (notamment au niveau des rémunérations) prévues par le gouvernement régional et de sursoir à la fusion tant que ces réformes n’auraient pas été implémentées. Cette demande n’ayant pas été rencontrée, DéFI s’est abstenu !

 

3. Projet de rénovation des logements rue Rempart des Moines et ses conséquences pour Neder-Over-Heembeek et Haren.

Le Conseil communal a également débattu du projet de rénovation des logements de la rue Rempart des Moines dans le Centre-Ville mais également de ses conséquences pour Neder-Over-Hembeek et Haren.

En effet, le Foyer bruxellois prévoit de démolir les logements sociaux du Rempart des Moines (314 logements existants) pour reconstruire 210 logements sociaux et 140 logements « moyens ».
Si la rénovation des logements est effectivement plus que nécessaires, ce projet ne va pas sans poser de questions en termes de maintien de densité de population et ses conséquences sur la vie de ce quartier.

Mais ce projet a aussi des conséquences pour les habitants de NOH et Haren. En effet, la diminution du nombre de logements dans le cadre du projet nécessite une compensation. Compensation qui se fera au détriment des Hembeekois et des Harenois. En effet, plutôt que de compenser par la rénovation d’autres logements à l’abandon, le point 97 de l’ordre du jour du Conseil communal prévoyait un échange de terrains pour permettre au Foyer bruxellois de compenser les logements sociaux perdus dans le Centre-Ville à NOH et Haren !

Pourtant, ces deux parties de notre commune ont déjà connu au cours des deux dernières législatures une densification importantes et l’implantation de nombreux logements sociaux !

DéFI n’a dès lors pas voté favorablement ni soutenu la majorité dans son projet !

4. La Saga Cirque Royal.

La majorité PS-MR de la Ville de Bruxelles se singulerisait-elle par sa gestion publique en saga ?
En effet, après celle du piétonnier et du stade, cette majorité connaît une nouvelle saga, celle du Cirque Royal.

Récupéré unilatéralement par la Ville au Botanique, finalement attribué au Brussels Expo à la suite d’un appel d’offre pour lequel DéFI avait émis la plus grande réserve sur sa solidité juridique, voici le Cirque, sa gestion et sa programmation à l’arrêt !

En effet, en juin dernier, la Cour d’appel de Bruxelles a finalement désavoué la Ville de Bruxelles en cassant la décision d’attribution (jugée non impartiale) de la gestion du Cirque Royal à Brussels Expo.

Cette saga a aujourd’hui de lourdes conséquences sur l’image de la Ville de Bruxelles qui voit une fois de plus son mode de gestion et sa gouvernance ébranlée et ternie par un rapport conflictuel dans la gestion des infrastructures publiques et les modes de décisions politiques de votre majorité. Mais elle est aussi un désastre économique pour la vitalité du quartier autour du Cirque Royal. Et enfin, elle appauvrit considérablement la programmation culturelle et le rayonnement culturel de Bruxelles !

Notre conseiller communal s’est d’ailleurs prêté à une petite étude en comparant les programmations prévues entre octobre et décembre dans diverses salles de la Région bruxelloise.
Là où l’Ancienne Belgique compte 53 dates pour sa salle principale (111 si on compte ses annexes), La Madeleine, certes plus petite, ne compte que 16 dates programmées d’ici décembre. Le même constat peut être fait en reprenant l’ancienne programmation, aujourd’hui théorique, du Cirque Royal qui prévoyait 16 dates d’ici décembre.
De même le Palais 12 compte 16 dates programmées d’ici décembre là où Forest National en prévoit 44 !

Pour Fabian Maingain le constat est donc sans appel. La stratégie de la majorité et de son nouveau Bourgmestre appauvrit aujourd’hui la programmation musicale bruxelloise.
Pour notre Chef de file, il est temps que la Ville reprenne le chemin du dialogue, retrouve la raison dans ses conflits afin de réouvrir rapidement le Cirque Royal, et permettre à Bruxelles de retrouver une programmation musicale digne de son statut de Capitale !

 

5. Prostitution dans le quartier Alhambra.

L’entrée en vigueur du nouveau règlement relatif à la prostitution dans le quartier Alhambra s’est accompagné des déclarations du nouveau Bourgmestre qui remettait en question la ligne de la majorité sur la gestion de ce phénomène au sein de notre Région, de notre Ville et du quartier.

L’occasion pour notre Chef de file d’interpeller le Collège sur ses déclarations et sa politique de gestion du phénomène de la prostitution dans le quartier Alhambra mais également sur l’ensemble du territoire de la Ville.

L’occasion pour Fabian Maingain de rappeler que si la lutte contre les nuisances liées à la pratique de la prostitution de rue devait en effet rester une priorité politique notamment dans le quartier Alhambra, la position prise par le nouveau Bourgmestre d’interdire purement et simplement celle-ci restait illusoire et constitue une réponse inadéquate et incomplète qui n’a pour résultat qu’un déplacement du problème.

Pour DéFI, une approche plus encadrante du phénomène doit être mise en oeuvre.
En effet, en attendant un positionnement et/ou une réforme claire du Fédéral, la lutte contre la prostitution doit s’orienter prioritairement sur la traite des êtres humains et les nuisances engendrées par la pratique !

6. Déménagement du centre Fedasil du Petit Château à Neder-over-Hembeek.

En juillet dernier la majorité MR/NVA par la voix de son secrétaire d’État a annoncé sa décision de déménager le centre Fedasil du Petit-Château dans le Centre-Ville vers les annexes de l’hôpital Militaire de Neder-over-Hembeek.

Une décision qui n’a pas manqué de faire réagir Fabian Maingain qui a interpellé le Collège. En effet, la Ville à l’instar de la Région, a exprimé ses réticences et sa non-adhésion au projet du fédéral tant il semble ne pas tenir compte du manque de transport et de l’impact d’une tel Centre sur ce quartier de Bruxelles.

Pour notre conseiller communal, il convient maintenant à la majorité et principalement à sa frange libérale de faire entendre raison au Fédéral !

7. Pas de buste pour Yvan Mayeur.

Le Conseil communal a également débattu de l’annonce faite début juillet de la possibilité pour l’ancien Bourgmestre Yvan Mayeur de voir son buste être réalisé à la suite de sa démission suite au scandale du Samusocial.

Pour DéFI, il était inconcevable dans le climat actuel que ce buste soit réalisé. En outre il convient aujourd’hui de s’interroger sur la pertinence de cette tradition issue du siècle précédent.

L’échevin de l’urbanisme est finalement revenu sur ses déclarations en indiquant qu’il n’avait jamais été question de réaliser ce buste. Dont acte !

Dans la même rubrique
Communales 2018 : DéFI annonce une liste citoyenne pour la Ville de Bruxelles !
Communales 2018 : DéFI annonce une liste citoyenne pour la Ville de Bruxelles !
Conseil général : La Charte de DéFI approuvée !
Conseil général La Charte de DéFI approuvée !
DéFI a le vent en poupe à la Ville de Bruxelles !
DéFI a le vent en poupe à la Ville de Bruxelles !
Échos du Conseil communal du 26 Mars 2018
Échos du Conseil communal du 26 Mars 2018
Échos du Conseil communal du 26 Mars 2018
Échos du Conseil communal du 26 Mars 2018
Politique : Fabian Maingain était l’invité de RTL
Politique : Fabian Maingain était l’invité de RTL