ACTUALITÉS

Échos du Conseil communal du 6 juin 2017 !
Le mercredi 7 juin 2017

Ce mardi 6 juin 2017 s’est tenu le Conseil communal de la Ville de Bruxelles.

Un Conseil communal assez agité au vu de l’actualité autour du Samusocial et durant lequel notre chef de groupe et conseiller communal, Fabian Maingain, s’est montré particulièrement intransigeant face au manque de transparence sur cette ASBL.

Vous trouverez-ci-dessous, un petit résumé des questions et des interpellations qu’il a posées à cette occasion.
 1. Gestion et rémunérations au Samusocial, l’Etat PS ça suffit !

Ce mardi, le Conseil communal faisait salle comble suite au scandale qui touche actuellement le Samusocial.

Cette ASBL est aujourd’hui l’acteur de premier ordre dans la gestion du sans-abrisme en Région bruxelloise et défraie la chronique sur la question de l’opacité de sa gestion et les rémunérations de ses administrateurs, et ce n’est pas la première fois.

Alors que pour la première fois, notre Gouvernement régional bruxellois a mis en place un contrat de gestion et l’envoi de commissaire du Gouvernement au Samusocial dans le cadre du Plan Hiver, il n’y a toujours pas de transparence totale sur la gestion de cette ASBL.

S’il faut continuer à féliciter les personnes qui sur le terrain font face à la question du sans-abrisme, on ne peut accepter que leur travail soit sali par des questions de gestion de l’ASBL !

Pour notre chef de groupe, « L’Etat PS ça suffit ! »

« Il n’est plus acceptable, qu’on crée une structure qu’elle soit publique ou privée pour gérer une mission de service public, qu’on reçoive des millions d’argent public qu’on accepte pas de se soumettre au légitime contrôle démocratique ! »

Pour Fabian Maingain « Quand on gère une structure qui gère une mission de service public, et des millions d’€ d’argent public, qu’on réponde aux logiques de bonne gouvernance et au devoir de transparence ! » Pour notre conseiller, il est temps que le Samusocial face la TRANSPARENCE LA PLUS TOTALE sur sa gestion et son financement !

Notre conseiller est ensuite revenu sur la question des rémunérations dont la hauteur, la « justification » écoeurante de celles-ci. Alors qu’il y a trois jours, l’Administratrice déléguée justifiait ses rémunérations (1.400€ par mois) par des jetons de présence (prélevés sur les dons des particuliers) et de nombreuses réunions, elle a hier changé de version affirmant que depuis novembre 2015, celles-ci faisaient l’objet d’une rémunération forfaitaire. Un changement de version des plus surprenants, qui ne peut être appuyé par aucun PV… Une situation inacceptable pour DéFI qui considère que le débat sur ces rémunérations est d’ordre éthique !

Est-il acceptable que de telles rémunérations soient versées dans une ASBL comme le Samusocial ?
Est-il éthique que des mandataires politiques qui sont au plafond des rémunérations publiques aillent chercher encore des rémunérations complémentaires dans ce genre de structure ?
Enfin, DéFI s’interroge sur le caractère éthique et légal de ces rémunérations perçues sans que la preuve concrète du travail fourni ne puisse être apportée !

Pour Fabian Maingain, les réponses inacceptables de la majorité PS-MR et le silence du Bourgmestre de la Ville de Bruxelles sont totalement insuffisantes !
DéFI continue d’exiger que la transparence la plus totale soit faite sur la gestion de l’ASBL et les rémunérations de ses administrateurs.
DéFI plaide pour que dans les ASBL, publiques ou privées, dont le budget est composé de plus de 50% d’argent public, les rémunérations des administrateurs entrent dans le calcul du plafond des 150%.
DéFI plaide pour que la structure du Samusocial évolue enfin vers une structure publique, pluraliste et sous contrôle démocratique !

Affaires à suivre ….

2. Règlement particulier de police relatif aux incivilités dans les transports en commun.

Le Conseil communal était appelé à voter une modification du règlement particulier de police relatif aux incivilités dans les transports en commun.

Ce règlement fait aujourd’hui l’objet d’une harmonisation au sein des 6 zones de Police bruxelloise, ce dont se réjouit notre chef de groupe.

Fabian Maingain est toutefois intervenu pour demander que la priorité soit mise à travers ce nouveau règlement sur la lutte contre le harcèlement sexuel, qui malheureusement voit les transports en commun être un espace où ce genre de faits se produit quotidiennement !

Dans la même rubrique
Communales 2018 : DéFI annonce une liste citoyenne pour la Ville de Bruxelles !
Communales 2018 : DéFI annonce une liste citoyenne pour la Ville de Bruxelles !
Conseil général : La Charte de DéFI approuvée !
Conseil général La Charte de DéFI approuvée !
DéFI a le vent en poupe à la Ville de Bruxelles !
DéFI a le vent en poupe à la Ville de Bruxelles !
Échos du Conseil communal du 26 Mars 2018
Échos du Conseil communal du 26 Mars 2018
Échos du Conseil communal du 26 Mars 2018
Échos du Conseil communal du 26 Mars 2018
Politique : Fabian Maingain était l’invité de RTL
Politique : Fabian Maingain était l’invité de RTL